L’EFS Auvergne-Rhône-Alpes (AURA) est l’un des 13 établissements régionaux de l’EFS. Il comprend 12 départements : l’Ain, l’Allier, l’Ardèche, le Cantal, la Drôme, l’Isère, la Loire, la Haute-Loire, le Puy-de-Dôme, le Rhône, la Savoie et la Haute-Savoie.
L’EFS AURA est engagé dans une démarche d’amélioration continue et de renforcement de la maîtrise des risques, en cohérence avec le contrat d’objectifs et de performance (COP), le projet d’établissement et la politique qualité de l’EFS.

Presentation_region_AURA_0.png

Les chiffres-clés en 2017

  • Nombre de dons : 424 888
  • Nombre de sites fixes : 27
  • Nombre de collaborateurs : 1200
  • Examens de laboratoire, nombre de B : 78 282 488
La direction
Directeur : Dr Dominique LEGRAND
Directrice adjointe  : Dr Florence BERTHOLEY
Secrétaire général : Jean-Michel DALOZ
Présentation du Laboratoire de Biologie Médicale Auvergne-Rhône-Alpes

Le Laboratoire de Biologie Médicale multisites de l’EFS Auvergne Rhône Alpes est constitué de 17 sites répartis sur les 12 départements de la région.
Le maillage territorial des laboratoires de l’EFS est lié à l’implantation des sites de délivrance de manière à affirmer un lien fort entre immunohématologie, histocompatibilité, immunologie plaquettaire et délivrance des produits sanguins labiles (PSL) permettant la réalisation de ces activités 24 heures sur 24 par un acteur unique.
Ce lien est un élément majeur de la sécurité transfusionnelle et du modèle français de transfusion sanguine.
Les biologistes assurent une astreinte 24h/24 et 7j/7 afin de répondre au conseil transfusionnel et aux urgences de greffes.

L’activité d’Immuno-Hématologie Erythrocytaires (IHE) :

Cette activité est réalisée sur 15 sites 24h/24 et 7 jours/7:

  • Annecy (74)
  • Bourg en Bresse (01)
  • Contamine sur Arve (74)
  • Clermont-Ferrand (63)
  • Chambéry (73)
  • Grenoble (38)
  • Le Puy en Velay (43)
  • Lyon HEH (69)
  • Lyon GHE (69)
  • Lyon GHN (69)
  • Lyon Sud (69)
  • Moulins (03)
  • Roanne (42)
  • Saint Priez en Jarez (42)
  • Valence (26)

Les examens d’immunohématologie érythrocytaire sont réalisés pour prévenir ou diagnostiquer le risque hémolytique érythrocytaire. Ils sont indispensables soit dans un contexte transfusionnel et/ou de greffe, soit dans le cadre du suivi des femmes enceintes ou des explorations d’anémie hémolytique.
La compétence des laboratoires d’immunohématologie s’exerce dans trois domaines :

- les examens d’immunohématologie de routine et spécialisés

  • groupages sanguins ABO RH1 ;
  • détermination des phénotypes RH (RH2, RH3, RH4, RH5) et KEL (KEL1) ;
  • test direct à l’antiglobuline spécifique (anti-IgG, -IgM, -IgA, -C3c, -C3d) ;
  • recherche d’anticorps anti-érythrocytaire (RAE) ;
  • épreuve d'élution ;
  • épreuve d’adsorption ;
  • titrage d’anticorps anti-érythrocytaires  (suivi de l’allo-immunisation foeto-maternelle)
  • épreuve de compatibilité au laboratoire ;
  • détermination des phénotypes RH (RH2, RH3, RH4, RH5) et KEL (KEL1) ;
  • détermination des phénotypes Duffy, Kidd, MNS et de spécificités rares telles que RH46, VEL1, etc. ;
  • dépistage et titrage des anticorps immuns du système ABO ;
  • confirmation / recherche de phénotype érythrocytaire rare.

- les examens d'immunohématologie par biologie moléculaire

Ils sont réalisés dans 3 laboratoires EFS experts qui ont pour mission le génotypage des systèmes de groupes sanguins les plus immunogènes (FY, JK, MNS, DO, KEL…), le dépistage/confirmation des sujets de génotype/phénotype érythrocytaire rare et l’identification de nouveaux variants alléliques. Il s’agit notamment des examens suivants :

  • génotypage érythrocytaire courant (FY*1, FY*2, JK*1, JK*2, MNS*3, MNS*4) ;
  • génotypage hors génotypage érythrocytaire courant ;
  • étude des variants du système RH - gène RHD ;
  • étude des variants du système RH - gène RHCE.

- la biologie de la mère et l’enfant

Identification du génotype RHD fœtal ainsi que le dosage pondéral des anticorps anti-érythrocytaires dans le cadre d’une immunisation fœto-maternelle :

  • génotypage RHD fœtal sur plasma maternel ;
  • dosage pondéral de l’anti-RH1 (anti-D)  et des anti-rhesus
L’activité d’Histocompatibilité d’immunogénétique et d’Immunologie plaquettaire

Cette activité est réalisée sur 4 sites présentant un fonctionnement en astreinte nuit et week-end (histocompatibilité) :

  • Grenoble (38)
  • Lyon HEH (69)
  • Lyon Décines (69)
  • Saint Etienne (42)

Les examens d’immunogénétique, d’histocompatibilité et d’immunologie HLA sont réalisés dans le cadre :

  • de la prise en charge transfusionnelle, notamment plaquettaire et granulocytaire ;
  • des transplantations d’organes, des greffes de cellules souches hématopoïétiques (CSH) pour assurer la compatibilité donneur/receveur et du suivi de greffe (chimérisme post-greffe de cellules souches hématopoïétiques) ;
  • du dépistage de marqueurs HLA de susceptibilité ou de résistance à certaines pathologies auto-immunes ou inflammatoires et des risques immuno-allergiques avant prise en charge thérapeutique.
L’activité d’Immunologie plaquettaire :

Basé sur le site de Lyon Décines, ce laboratoire effectue les examens nécessaires à l’exploration des états réfractaires aux transfusions plaquettaires, au suivi des conflits foeto-maternels dans le cadre des thrombopénies néonatales allo-immunes : recherche et identification d’anticorps anti-plaquettes par la méthode de référence « MAIPA », groupage plaquettaire (HPA-1,2,3,4,5,15), épreuve de compatibilité plaquettaire, examens spécialisés.

L’activité d’Immunologie cellulaire :

Basé sur le site de Lyon Décines, ce laboratoire réalise le diagnostic des Hémoglobinuries Paroxystiques Nocturnes.

 

Dans notre manuel de prélèvement téléchargeable ci-dessous, vous trouverez les coordonnées de vos contacts par activité, ainsi que l’annuaire des examens réalisés, les exigences pré-analytiques et les engagements de notre laboratoire.

Vous trouverez également les modèles de nos demandes d’examens :

  • Demande d’examens d’IHE
  • Demande de génotypage RHD fœtal sur sang maternel, contenant le consentement éclairé de la patiente.
  • Demande d’examens HLA
  • Demande d’examens d’Immunologie Plaquettaire
  • Attestation de consultation et de consentement pour les typages HLA réalisés dans le cadre de la recherche de facteur de prédisposition à certaines maladies

 

 

Les médicaments de thérapie innovante

Les médicaments de thérapie innovante (MTI) sont des médicaments issus de cellules ou de tissus modifiés préparés selon les Bonnes Pratiques de fabrication par des établissements pharmaceutiques autorisés par l’ANSM. L’EFS Rhône-Alpes -Auvergne s’est doté d’une plateforme de thérapie et d’ingénierie cellulaire, permettant l’investigation de MTI, située à Saint-Ismier (près de Grenoble).

Les projets majeurs :

  • GENiusVac : immunothérapie active utilisant une lignée de cellules dendritiques plasmacytoïdes chargées avec des peptides tumoraux dans un contexte allogénique.
  • FUTURCAPS : comparaison de la fonctionnalité d’îlots humains et d’îlots porcins encapsulés.
  • Des projets européens dont :
    • BIOCAPAN : production d’ilôts de Langerhans humains et de cellules souches mésenchymateuses issues de moelle osseuse
    • RESSTORE : production de cellules souches mésenchymateuses issues de tissu adipeux pour le traitement des accidents vasculaires cérébraux
Le département scientifique

Les laboratoires de recherche en partenariat et/ou au sein de l’EFS Rhône-Alpes Auvergne constituent un terreau formidable pour la recherche et l’innovation.
Ils travaillent sur plusieurs projets majeurs :

  • Comprendre les relations immunitaires entre un receveur et les produits sanguins (Saint-Étienne ; Grenoble) ou le greffon (St Étienne ; Lyon) pour réduire les risques d’effets secondaires, d’impasses transfusionnelles ou de rejet de greffe.
  • Recherche sur la sensibilité génétique à l’inflammation post-transfusionnelle : expertise en génétique (Saint-Étienne) :
  • Développement de nouveaux produits de thérapie cellulaire ainsi que de l’immunité anti-tumorale ou anti-infectieuse (Grenoble).
  • Approche translationnelle de la physiologie plaquettaire dans un contexte infectieux (HIV, SEPSIS) (Saint-Étienne).
  • Transfert de gènes utilisés avec succès pour développer des approches innovantes en thérapie génique (Grenoble).
  • Potentiel de cellules souches dans les domaines de la greffe, de la médecine régénérative et en transfusion (Lyon).