L’Établissement français du sang Occitanie a pour mission principale la mise à disposition des produits sanguins labiles (PSL) aux établissements de soins de la région Occitanie, anciennement Pyrénées-Méditerranée.
En 2017, l’EFS Occitanie recense 22 sites répartis sur 17 villes de la région Occitanie.

Les chiffres-clés en 2017

  • Dons prélevés (sang total, plaquettes, plasma) : 306 989
  • Nombre de donneurs présentés sur les collectes de la région : 321 677
  • Nombre de nouveaux donneurs : 32 026
  • Produits sanguins labiles cédés à des établissements de santé : 276 543
  • Analyses d’immunohématologie réalisées (en nombre de B) : 29 275 751
LA DIRECTION
Directeur : Dr Francis Roubinet
Directeur adjoint : Dr Laurent Bardiaux
Secrétaire général : Philippe Guignon
Le laboratoire d’immuno-hématologie

Le laboratoire multi-sites d’Immunohématologie de l’EFS Occitanie regroupe les activités de 15 sites techniques, le plus souvent intégrés dans les centres hospitaliers généraux et universitaires de la région Occitanie.

Il réalise sur chacun de ses sites les examens indispensables à la sécurité transfusionnelle, au diagnostic et au suivi des incompatibilités fœto-maternelles érythrocytaires, au suivi des greffes de cellules souches hématopoïétiques et au diagnostic des anémies hémolytiques auto-immunes : groupage ABO-RH1, phénotypage RH-KEL1, autres phénotypages, dépistage et identification d’anticorps irréguliers, titrage d’anticorps, épreuve directe de compatibilité, test direct à l’antiglobuline.

Afin de garantir en permanence la sécurité transfusionnelle sur le territoire régional, ces examens sont réalisés 7j/7 et 24h/24, en lien étroit avec les services de délivrance des produits sanguins labiles de l’EFS. Cette proximité permet de limiter les interfaces et d’anticiper les difficultés transfusionnelles liées aux allo-immunisations ou aux phénotypes rares.

L'évolution naturelle vers une entité de laboratoire multi-sites a été concrétisée par une autorisation administrative de fonctionnement en date du 29 octobre 2013. Le laboratoire multi-sites de l’EFS Occitanie a obtenu son accréditation selon la norme NF EN ISO 15189 en date du 15 août 2014 (accréditation n° 8-1636 - Portée disponible sur www.cofrac.fr).

Consultez les liens ci-dessous pour trouver :

  • Le Manuel de prélèvement où sont décrites nos prestations et nos exigences pré analytiques,
  • Le formulaire de demande d’examens,
  • La liste de nos sites et leurs contacts.

Notre Manuel qualité et notre attestation d’accréditation sont disponibles sur demande.

Merci d'adresser vos suggestions, commentaires ou réclamations à :

Dr Olivier Bouix, Biologiste reponsable - olivier.bouix@efs.sante.fr 

Dr Aurélie Conte, Responsable qualité - aurelie.conte@efs.sante.fr

L'ingénierie cellulaire

En plus des activités transfusionnelles, l’EFS Occitanie intervient le domaine de l'ingénierie cellulaire à travers son service de thérapie cellulaire. Il est situé à Toulouse au sein de l’Institut universitaire du cancer (IUC oncopole), et prépare, conserve et délivre des greffons autologues ou allogéniques de cellules souches hématopoïétiques. Ces produits de thérapie cellulaire sont essentiellement destinés à des patients atteints d’hémopathies malignes (leucémie, lymphome…).

La recherche et le développement

L’EFS Occitanie dispose de deux unités de recherche, dans les sites de Montpellier et Toulouse.

L’activité du laboratoire « R&D-agents transmissibles par transfusion » ou Transdiag de Montpellier est axée sur l’étude et le dépistage des agents infectieux et dans ce cadre, sur le développement de nouvelles technologies pour améliorer la prévention du risque microbiologique en transfusion.

Le laboratoire de Recherche Stromalab développe, quant à lui, des programmes de recherche et de développement sur la production de cellules souches mésenchymateuses provenant en particulier du tissu adipeux. Ils permettront, grâce à des productions effectuées au sein de notre établissement pharmaceutique de médicaments de thérapie innovante à l’IUC dans le cadre d’essais cliniques d’envisager dans l’avenir, de réaliser de nouvelles cellules médicaments pour la médecine régénérative.

Nos publications