Les laboratoires de l’EFS réalisent de nombreux examens de biologie médicale qui font de l’EFS le premier laboratoire de biologie médicale (LBM) de France en termes de nombre d’actes réalisés par an.

DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

La loi du 30 mai 2013 portant sur la réforme de la biologie médicale a permis la mise en place d’une organisation avec un laboratoire unique par établissement régional de l’EFS.

Les 18 laboratoires régionaux de l’EFS – 15 en France métropolitaine et 3 dans les DOM – regroupent ainsi les activités de 143 sites. Tous les laboratoires de l’EFS sont accrédités selon la norme NF EN ISO 15189 (voir tableau ci dessous).

 

Liste des portées et des sites disponibles sur www.cofrac.fr

Les LBM accrédités

Tableau LBM accrédités-okk.png

Ces activités sont multidisciplinaires, certaines d’entre elles n’étant réalisées que par certains laboratoires. Elles intègrent ainsi différents domaines :

L’immunohématologie érythrocytaire (IHE)

Les examens d’immunohématologie érythrocytaire sont réalisés pour prévenir ou diagnostiquer le risque hémolytique érythrocytaire. Ils sont indispensables soit dans un contexte transfusionnel et/ou de greffe, soit dans le cadre du suivi des femmes enceintes ou des explorations d’anémie hémolytique.

Le maillage territorial des laboratoires de l’EFS est lié à l’implantation des sites de délivrance de manière à affirmer un lien fort entre immunohématologie et délivrance des produits sanguins labiles (PSL) permettant la réalisation de ces deux activités 24 heures sur 24 par un acteur unique. Ce lien est un élément majeur de la sécurité transfusionnelle et du modèle français de transfusion sanguine, réaffirmé par la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) dans une recommandation adressée aux Agences régionales de santé (ARS) en 2010.

 

La compétence des laboratoires d’immunohématologie s’exerce dans trois domaines :

* la réalisation des examens d’immunohématologie classiques ainsi que des examens complexes (lire ci-dessous).

 

* la réalisation des examens d'immunohématologie en biologie moléculaire dans 3 laboratoires experts qui ont pour mission le génotypage des systèmes de groupes sanguins les plus immunogènes (FY, JK, MNS, DO, KEL…), le dépistage/confirmation des sujets de génotype/phénotype érythrocytaire rare et l’identification de nouveaux variants alléliques. Il s’agit notamment des examens suivants :

  • génotypage érythrocytaire courant (FY*1, FY*2, JK*1, JK*2, MNS*3, MNS*4) ;
  • génotypage hors génotypage érythrocytaire courant ;
  • étude des variants du système RH - gène RHD ;
  • étude des variants du système RH - gène RHCE.

 

* la biologie de la mère et l’enfant

L’identification du génotype RHD fœtal ainsi que le dosage pondéral des anticorps anti-érythrocytaires dans le cadre d’une immunisation fœto-maternelle sont des examens spécialisés réalisés dans un laboratoire de l’EFS :

  • génotypage RHD fœtal sur plasma maternel ;
  • dosage pondéral de l’anti-D.

L’histocompatibilité et l’immunogénétique

* Les examens d’immunogénétique, d’histocompatibilité et d’immunologie HLA sont réalisés dans le cadre :

  • de la prise en charge transfusionnelle, notamment plaquettaire et granulocytaire ;
  • des transplantations d’organes, des greffes de cellules souches hématopoïétiques (CSH) pour assurer la compatibilité donneur/receveur et du suivi de greffe (chimérisme post-greffe de cellules souches hématopoïétiques) ;
  • du dépistage de marqueurs HLA de susceptibilité ou de résistance à certaines pathologies auto-immunes ou inflammatoires et des risques immuno-allergiques avant prise en charge thérapeutique.

 

* Les examens d’immunologie plaquettaire sont réalisés dans le cadre d’allo-immunisations anti-HPA en situation d’incompatibilité fœto-maternelle plaquettaire ou d’incompatibilité transfusionnelle plaquettaire et d’auto-immunité en situation de thrombopénie et de diagnostic de thrombopathies constitutionnelles héréditaires.

 

* Les examens d’immunologie granulocytaire sont réalisés dans le cadre d’allo-immunisations anti-HNA en situation d’incompatibilité fœto-maternelle granulocytaire ou transfusionnelle granulocytaire et d’auto-immunité en situation de neutropénie.

 

* Les laboratoires d’histocompatibilité et d’immunogénétique réalisent :

  • des examens biologiques en lien avec le système HLA (recherche d’alloanticorps anti-HLA, typages HLA-A, HLA-B, HLA-C, HLA-DRB1, HLA DRB345, HLA-DQA1, HLA-DQB1, HLA-DPA1, HLA-DPB1) ;
  • des examens d’immunologie plaquettaire (typages système HPA, autoalloanticorps anti-plaquettes) ;
  • des examens d’immunologie granulocytaire (typages systèmes HNA, anticorps anti-granuleux) et de chimérisme ;
  • l’étude des problèmes complexes d’immunologie plaquettaire (lire ci-dessous).

Chiffres LBM-18 ETS.pngChiffres LBM-IHE.png

 

POUR EN SAVOIR PLUS / ACTIVITÉS ASSOCIÉES

A côté des examens d’immunohématologie classiques ainsi que des examens complexes comme :

  • groupages sanguins ABO RH1 ;
  • détermination des phénotypes RH (RH2, RH3, RH4, RH5) et KEL (KEL1) ;
  • test direct à l’antiglobuline spécifique (anti-IgG, -IgM, -IgA, -C3c, -C3d) ;
  • recherche d’anticorps anti-érythrocytaire (RAI) ;
  • épreuve d'élution ;
  • épreuve d’adsorption ;
  • titrage d’anticorps anti-érythrocytaires ;
  • épreuve directe de compatibilité ;
  • détermination des phénotypes RH (RH2, RH3, RH4, RH5) et KEL (KEL1) ;
  • détermination des phénotypes Duffy, Kidd, MNS et de spécificités rares telles que RH46, VEL1, etc. ;
  • étude des variants du système ABO ;
  • dépistage et titrage des anticorps immuns du système ABO ;
  • confirmation / recherche de phénotype érythrocytaire rare.

L’étude des problèmes complexes d’immunologie plaquettaire

L’étude des problèmes complexes d’immunologie plaquettaire intègre des examens hyperspécialisés liés à la résolution des problèmes de génotypage plaquettaire et les identifications d’anticorps anti-plaquettes :

  • génotypages plaquettaires HPA avec exploration des antigènes « rares » (autres que HPA-1 à -5 et -15) par des méthodes permettant de s’affranchir des mutations génétiques « SNP » situées à proximité des polymorphismes HPA (1 laboratoire) ;
  • identification de la nature (iso, allo ou auto-anticorps) et de la spécificité des anticorps anti-plaquettaires courants par la méthode de référence « MAIPA », ainsi que les allo-anticorps « rares » – HPA-15 notamment – sur plaquettes fraîches ou lignées cellulaires (3 laboratoires) ;
  • suivi de la concentration en allo-anticorps maternels anti-HPA-1a pour les grossesses à haut risque.

L’étude des problèmes complexes d’immunologie granulocytaire

L’étude des problèmes complexes d’immunologie granulocytaire, réalisée par un laboratoire de l’EFS, inclut différents types d’examens :

  • diagnostic de neutropénies auto-immune de l’enfant et de l’adulte ;
  • diagnostic de neutropénie néonatale par allo-immunisation fœto-maternelle anti-granulocytaire ;
  • bilans d’exploration de réaction post-transfusionnelle ;
  • recherche d’anticorps anti-HNA chez les donneurs possiblement impliqués dans une réaction de type Trali (atteinte pulmonaire aiguë liée à la transfusion de plasma).
test
1
Beaujon
Hôpital Beaujon, 100, boulevard Général Leclerc
- porte 15 -
92110 Clichy Cedex
2
Bois Guillaume
609, chemin de la Brétèque
CS 20558
76232 Bois-Guillaume Cedex
Service communication
02 35 60 50 50
normandie@efs.sante.fr