Reconnu pour son expertise, l’EFS coopère avec de nombreux pays, contribuant à l’amélioration d’autres systèmes transfusionnels dans le monde et à la valorisation du modèle français.

Le système transfusionnel français étant reconnu comme une référence, l’EFS est régulièrement sollicité par la communauté scientifique internationale, les Etats et les institutions internationales pour son expertise médico-technique et l’efficacité de son organisation.

Les actions européennes et internationales de l’EFS sont fondées sur l’idée que le partage des connaissances et des expériences constitue un outil d’amélioration. Elles visent en particulier à développer le modèle éthique du don de sang dans le monde : un don « volontaire et non rémunéré » selon la définition de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Elles contribuent à valoriser à l’international l’expertise de l’EFS et le modèle transfusionnel français, mais également à faire bénéficier la France des bonnes pratiques identifiées ailleurs.

Inscrites dans les missions de l’établissement par le législateur (loi du 1er juillet 1998 modifiant le Code de la santé publique) et réaffirmées dans le projet d’établissement de l’EFS, les actions de coopération internationale permettent d’accompagner les pays partenaires dans l'accroissement de leurs capacités en matière d’autosuffisance et dans l'amélioration de la qualité et de la sécurité des produits sanguins.

En lien avec les ministères chargés de la Santé et des Affaires étrangères, l’EFS répond aux demandes de coopération de nombreux pays, contribuant ainsi, grâce à ses actions de conseil, de formation et d’accompagnement, à l’amélioration d’autres systèmes transfusionnels et à la défense des valeurs éthiques du don de sang dans le monde.

Dans la sphère européenne, l’action de l’EFS vise à anticiper et influer sur les évolutions de la réglementation européenne (relative aux produits sanguins, aux tissus et cellules, aux médicaments…), qui représente un socle incontournable pour l’activité de l’établissement, afin que celles-ci soient en cohérence avec les intérêts et les valeurs défendues par les institutions sanitaires françaises (en particulier l’éthique, le bénévolat du don et le non profit).

Enfin, l’EFS développe de nombreux échanges de connaissances et de projets communs avec les opérateurs de transfusion européens et des principaux pays développés, qui sont un outil précieux pour questionner les pratiques de l’établissement et préparer ses évolutions techniques et médicales.

Représentation institutionnelle et scientifique

L’EFS s’inscrit dans l’environnement international de la transfusion. Dans le cadre des partages de savoir, il s’associe aux activités impulsées par les principales organisations européennes et internationales dédiées à la transfusion sanguine.

Ces organisations, comme l’European blood alliance (EBA) ou le Comité européen de la transfusion sanguine du Conseil de l’Europe, partagent des informations sur les évolutions des différents systèmes de transfusion, les problèmes rencontrés et les solutions à apporter.

L’EFS participe également aux groupes de travail de l’OMS et répond aux sollicitations de la Commission européenne sur des questions liées à la transfusion.

Enfin, la communauté scientifique de l’EFS prend part aux forums, colloques et congrès européens et internationaux sur la transfusion ainsi qu’aux réunions d’experts des sociétés savantes. L’EFS participe ainsi activement au congrès annuel de l’International society of blood transfusion (ISBT).

Expertise médicale

L’expertise médicale de l’EFS, en matière de promotion du don, de prélèvement, de qualification biologique du don, de préparation et de délivrance des produits sanguins labiles (PSL), mais aussi dans le domaine de l’ingénierie cellulaire et tissulaire, est souvent sollicitée par les pays partenaires.

La coopération avec le Chili, par exemple, a permis d’enregistrer une forte progression du don bénévole, passé de 5 % à plus de 50 % entre 2002 et 2012 dans la région de Concepción.

Au Maroc, l’EFS a notamment contribué à la réalisation des premiers prélèvements de cellules souches de moelle osseuse au Centre régional de transfusion sanguine de Rabat en 2015.

Dans le cadre de ces actions de collaboration, l’EFS apporte aussi son concours, entre autres, au développement de banques de tissus en Chine, en particulier dans la province du Jiangsu (création d’une banque de cornées).

Expertise organisationnelle

L’expertise organisationnelle de l’EFS, notamment en matière d’organisation territoriale et d’infrastructures, de maillage de l’offre de collecte et de distribution des produits sanguins labiles (PSL), permet également de soutenir les politiques transfusionnelles de pays partenaires, via des actions de conseil, d’assistance et de formation.

Les missions internationales de l’EFS accompagnent certains pays, comme le Cameroun, dans la création d’un « Centre national de la transfusion sanguine » (CNTS) ou fournissent des conseils techniques pour la construction de « Centres régionaux de la transfusion sanguine » (CRTS), comme à Louga, au Sénégal.

Qualité et sécurité

La qualité et la sécurité sont des enjeux majeurs pour les produits sanguins labiles, destinés à la transfusion. Les compétences de l’EFS dans ces domaines sont également sollicitées par des pays partenaires. Elles concernent notamment les bonnes pratiques, le système de management par la qualité (SMQ), la traçabilité, l’hémovigilance, les systèmes d’information. 

Au Liban, par exemple, l’implication des partenaires locaux, accompagnés par l’EFS dans le cadre d’une convention de partenariat, a permis d’élaborer et de diffuser des bonnes pratiques adaptées au contexte local.

Enseignement et formation

La formation des acteurs locaux représente un enjeu capital pour le développement d’un système transfusionnel sûr et efficace. L’EFS contribue ainsi dans plusieurs pays à la mise en place d’un diplôme universitaire (DU) de médecine transfusionnelle. Il apporte son expertise dans l’élaboration des programmes et participe à l’enseignement. C’est le cas au Sénégal, en Argentine ou au Chili.

Dans le cadre des actions de coopération de l’EFS, les établissements de transfusion sanguine en région et les services du siège accueillent des stagiaires, selon les différentes demandes des pays partenaires.

INTERNATIONAL1.pngINTERNATIONAL2.png

Activités associées

Des partenariats durables

L’EFS oriente ses actions de solidarité internationale vers des projets à forts enjeux garantissant une coopération étroite et durable avec les pays partenaires. Ce type d’engagement sur des projets à moyen/long terme garantit la légitimité des différents transferts de savoir-faire. Ces partenariats de longue ou de moyenne durée s’appuient le plus souvent sur des conventions signées entres les institutions pour des périodes de trois ans, assorties de plans d’action, et appelées à être renouvelées.

La plus ancienne coopération internationale de la transfusion française a débuté en 1980 avec le Brésil. Elle se poursuit activement aujourd’hui, 36 ans plus tard, avec l’organisation d’un séminaire annuel franco-brésilien et l’accueil régulier de délégations et de stagiaires au sein de l’EFS.

L’EFS, membre actif de l’EBA

L’European blood alliance (EBA) est une association qui rassemble les organismes de transfusion sans but lucratif de 25 pays européens. Ses principales missions sont de défendre le modèle éthique de la transfusion sanguine et le don de sang volontaire et bénévole, d’améliorer la performance des établissements grâce à des coopérations et des échanges entre pays européens et de soutenir les autorités nationales dans la promotion des bonnes pratiques.

De nombreux collaborateurs de l’EFS sont impliqués dans les groupes de travail spécialisés de l’EBA, et participent activement aux échanges de connaissances et de pratiques ainsi qu’à l’élaboration de solutions communes, qui sont autant d’outils indispensables à l’amélioration continue des activités de l’établissement.

L’EBA est également membre de l’ABO (Alliance of blood operators) qui réunit les principaux établissements de transfusion des pays européens, des Etats-Unis, du Canada et d’Australie.

test