Dans le contexte de l’épidémie de coronavirus, l’EFS contribue à l’effort de recherche en participant à plusieurs études afin de mieux comprendre le virus. 

Découvrez nos projets de recherche à visée diagnostique ou thérapeutique
Projets de recherche à visée diagnostique ou thérapeutique

Études sur le plasma de convalescents : PlasmACoV2, COV-IA, CORIPLASM

PlasmACoV2 


Projet mené par le groupe de recherche de Fabrice Cognasse (Saint-Etienne) et l’unité des virus émergents (Marseille) en lien avec les services de collecte, de préparation et de QBD des établissements régionaux. 
Projet mené en partenariat avec l’AP-HP.

 

  • L’objectif ? Prélever et caractériser du plasma issu de donneurs convalescents de la Covid-19.

 

  • Le principe ? Cette étude va notamment caractériser les produits en réalisant le titrage des anticorps neutralisant, anti SARS-CoV-2, et en évaluant le potentiel inflammatoire du plasma. En fonction des résultats de cette étude, des produits ont été sélectionnés pour évaluer leur efficacité contre la maladie chez des patients hospitalisés atteints de la Covid-19. Cet essai, piloté par l’APHP, est intitulé CORIPLASM.

 

  • Statut du projet : en cours.  

 

Contact Efs-DirectionInnovations@efs.sante.fr

 

CORIPLASM

Projet promu par l’AP-HP avec la participation de l’EFS, le soutien de l’Inserm (REACTing) et de la FRM.

 

  • L’objectif ? Évaluer l'efficacité et la tolérance du plasma de patients guéris de la Covid-19 comme thérapie pour des patients atteints du virus.  

 

  • Le principe ? Évaluer l’hypothèse d’un transfert d’immunité de patients guéris du coronavirus, issus de l’étude PlasmACoV2, en transfusant leur plasma vers des patients souffrants. L’étude PlasmACoV2 montre en effet que le plasma de convalescents contient des anticorps dirigés contre le virus qui pourraient aider des patients en phase aiguë de la maladie à lutter contre le virus. 

 

  • Statut du projet : achevé.
     

Contact : Efs-DirectionInnovations@efs.sante.fr

Dans le cadre de ces études, l'EFS ne recherche pas de volontaires parmi le grand public. Les donneurs convalescents seront directement mis en relation avec l’EFS par les professionnels de santé ou contactés directement par l’établissement. 
Si les résultats de cette étude clinique s’avéraient concluants, une démarche sera alors engagée par l’EFS pour solliciter les donneurs potentiels parmi les personnes convalescentes en France. La démarche à suivre sera alors indiquée sur notre site et nos réseaux sociaux. 

 

Autres projets

 

GENIUSVAC-COV

Projet mené par Laurence Chaperot (Inserm U 1209, CNRS 1253, EFS) associant la plateforme de l’EFS de production de médicaments de thérapie innovante de Saint-Ismier.
Projet financé par un PHRC inter-régional.

 

  • L’objectif ? Développer une immunothérapie vaccinale basée sur des cellules dendritiques plasmacytoides pour le traitement de la Covid-19.

 

  • Le principe ? S’appuyer sur l’essai clinique GeniusVac, un vaccin anticancéreux utilisé chez les patients atteints de mélanome, afin de développer les lymphocytes T CD8+ cytotoxiques capables de tuer des cellules infectées et ainsi d’aider au contrôle de l’infection par SARS-CoV2. 

 

  • Statut du projet : en phase préclinique. Cette technologie brevetée par l’EFS a déjà fait l’objet de preuves de concept dans le domaine du cancer (mélanome) et des virus.

 

Covi-TRaC

Projet mené par Marina Deschamps et Christophe Ferrand de l’EFS Bourgogne Franche-Comté (Inserm, UMR 1088 Right, UFC).
Projet financé par l’EFS.

 

  • L’objectif ? Armer nos cellules immunitaires contre la Covid-19. 

 

  • Le principe ? Basé sur la technologie des cellules CAR-T, le principe est d’isoler les lymphocytes T afin de pouvoir les reprogrammer et les armer, grâce à des technologies de biologie moléculaire, pour qu’ils acquièrent la reconnaissance de la maladie puis détruisent ensuite les cellules infectées par le SARS-Cov2. 

 

  • Statut du projet : en phase préclinique. 

 

CovidEP

Projet mené par Olivier Hequet pour l’EFS Auvergne Rhône Alpes et promu par les Hospices civils de Lyon. 
Projet financé en partie par l’EFS.

  • L’objectif ? Évaluer l’efficacité d’un traitement par échange plasmatique (EP) chez des patients infectés par la Covid-19. 

 

  • Le principe ? Ce traitement repose sur le don d’un plasma sanguin sain à un patient atteint d’une forme grave de la maladie à coronavirus. Les difficultés respiratoires semblant être, en partie, liées à une forte présence de substances inflammatoires dans le sang, l’idée est de retirer ces « substances anormales » présentes dans son sang pour les remplacer par le sérum d’un donneur de plasma sain afin de soulager le système immunitaire de l’infecté et lui éviter l'intubation.

 

  • Statut du projet : en phase clinique.